En colère, les distributeurs d’images de CANAL+ ont pris d’assaut le Ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique

0
662

Exiger non seulement l’amélioration de leurs conditions de travail, mais aussi dénoncer les actes de vandalisme dont ils ont été victime de la part des agents de la gendarmerie nationale. L’acte s’est produit dans la nuit de mardi 19 à mercredi 20 février 2019. Au cours de cette opération armée, plusieurs agents distributeurs de CANAL+ ont été arrêtés et conduits dans un poste de gendarmerie.

Selon les informations recueillis sur place ce mercredi 20 février courant, ce sit-in a pour objectif d’attirer l’attention des autorités compétentes sur la situation des distributeurs d’images de CANAL+. « On dormait vers 1 heure, quand nous avons vu des gendarmes armés devant nos portes en compagnie des blancs. Ils sont descendus et ont cassé les portes des gens pour prendre des appareils et partir avec. Même les gens qui étaient dans ces maisons ont été envoyés », a dénoncé Mamadou Yéro Diallo, porte parole des distributeurs de canal. Poursuivant, Mamadou Yéro Diallo a regretté l’intervention des gendarmes contre des guinéens sans aucune convocation. Avec ce sit-in, il promet d’en finir définitivement avec cette situation.

Et pour ce faire, les distributeurs de canal décident de rencontrer le Haut Commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé. « On nous a dit que c’est lui qui est à la tête de tout ça. Les agents nous ont dit que c’est une décision du haut commandement de la gendarmerie » a déclaré le porte des distributeurs de CANAL+.

En attendant une solution définitive à cette situation, notons que la gendarmerie nationale notamment la brigade de recherche a battu le record, ces derniers temps, dans l’arrestation « arbitraire » des citoyens.

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Ibrahima Djikiné)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here