Labé: décès de l’étudiant Boukariou, encore de bavure policière ?

0
94

Un étudiant du nom d’Amadou Boukariou Baldé a succombé à ses blessures suite à des heurts entre ses collègues (étudiants) et les forces de l’ordre (policiers-gendarmes). Les faits se sont produits vendredi 31 mai 2019 dans la ville sainte de Karamoko Alpha Mo Labé dans la capitale de la moyenne Guinée. La mort de cet autre citoyen relance le débat sur la gestion des manifestations par les forces de sécurité.

De l’avis de moult observateurs, les notions de gestion de foule échappent curieusement à nos hommes en uniformes. Le constat révèle que les 3/4 des manifestations de rue se sont soldés par de cas de morts et ce fait ne date pas d’aujourd’hui. Il va s’en dire qu’il ya encore, malgré les reforme engagées par les autorités guinéennes, des efforts à consentir dans le secteur de la sécurité pour former davantage nos hommes sur les notions élémentaires de maintien d’ordre à l’image d’autres pays, notamment la France qui entretiendrait de bons rapports de coopération militaire avec la Guinée.

Depuis plus de six mois consécutifs, les gilets jaunes manifestent dans les rues à travers la France, mais aucun mort jusque là, par le fait de violences de la part des forces de sécurité.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here